Spiritualité et de nouveaux débuts -

61St.-Brigids-well-17-März-2010-012-cc-600px-150x150... des sources sacrées dans le Burren

Le 1er février est un jour important en Irlande - c'est le jour de la Sainte Brigid, et aussi le premier jour du printemps en Irlande.

Il y a beaucoup de sources sacrés qui se ressemblent en dépit d'une grande diversité au niveau de la manière que ces sources étaient construites. Et puis il y a celle de Saint Brigid à Liscannor, au verso des Falaises de Moher (Cliffs of Moher).

Si vous avez déjà eu l'occasion de la visiter, vous savez que c'est un endroit qui aurait un effet profond à ceux qui entrent dans le tunnel court. Un tunnel qui semble amener à un monde différent. Qui est rempli par des feuilles avec des prières, des remerciements et des oraisons, et avec des petits objets qui à une époque était bien précieux pour ceux qui les ont placés ici.

Lire les notes, et regarder les photos, cela ressemble un peu à un viol de la vie privée de ceux qui les ont placées ici. Une expérience émouvante n'importe qui est votre réligion.

Au bout du tunnel, se trouve la source sacrée qui est ouvert vers le haut. On entend de l'eau gazouillant constamment. Face aux statues, des prières et des objets, il y a un petit coin dans le mur qui contient des bougies allumées.

La source et la cimetière autour d'elle est un lieu de pèlerinage et de prières. Chaque 1er février, une messe est dite ici, et beaucoup de gens viennent ici pour renouveler leur liens avec cet endroit mystique.

La Sainte Brigid n'est pas seulement une sainte de l'église catholique romaine, mais avant cela, elle était une déesse celtique. Peut-être cela explique un peu la sensation ancienne de cette endroit.

Son anniversaire est le 1er février, qui était célébré parmi les Celtes comme Imbolc, et qui est en même temps le début du printemps. (C'est toujours le cas en Irlande d'ailleurs).

Une spiritualité nouvelle et en même temps ancienne semble être associée avec les sources sacrées aujourd'hui.

Ces jours, la popularité des sources sacrées redoublent. Beaucoup de gens y sont intéressés, des catholiques traditionnels, des pèlerins spirituels, ceux qui voudraient raviver les traditions anciennes. Cela n'est pas trop surprenant dans ces temps modernes et souvent angoissants que les gens se détournent des "dieux" d'aujourd'hui comme l'argent et du succès. Peut-être ils se sentent perdus et voudrait retrouver les racines de la croyance du temps précédant la chrétienté quand les gens ont sacralisé l'eau et la nature.